mercredi 22 mars 2017

Mimi Parent - Les anges noirs et leurs méfaits (2003)


Lors de ma première rencontre avec l'artiste surréaliste Jean Benoît à l'automne 2005, alors qu'il venait de perdre la femme de sa vie, il m'avait montré une revue intitulée FIN dans laquelle les ultimes dessins de celle qui fut sa compagne durant plus d'un demi-siècle, Mimi Parent, étaient reproduits. J'ai donc feuilleté durant un instant seulement cette série de dessins à l'encre d'une noirceur absolue, assez pour que j'en sois transpercé à tout jamais.

J'ai cherché durant 12 ans cette revue introuvable ici et dont la publication a été interrompue peu de temps après ce 23e numéro. Quelle étrange destinée que ces derniers dessins à l'encre noire dans une revue intitulée FIN, pour une artiste qui, à ma connaissance, avait toujours puisé dans la couleur la source merveilleuse de ses images-totems emboîtées. Lors de leur dernière exposition commune, Jean Benoît a offert l'oeuvre inachevée sur laquelle Mimi Parent travaillait au moment de sa mort, une toile entièrement faite de plumes d'oiseaux. Il restait à Jean un coin de tableau à compléter lorsqu'un accident cérébro-vasculaire le terrassa, l'empêchant de mettre la touche finale à cette explosion bouleversante de couleurs.

Me voilà donc, douze ans après la mort de Mimi, 7 ans après la mort de Jean, en possession de cette revue. Et je dois rendre disponible ces images inquiétantes, obsédantes, pour les ami-e-s du surréalisme et de ses alentours.